En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez l'installation de cookies sur votre terminal. Ces cookies sont nécessaires au fonctionnement optimal du site. Pour en savoir plus... Fermer et accepter

En France

Retour > A la une

Une nouvelle unité partagée de fabrication additive dans la vallée de l’Arve

Le Cetim déploie une nouvelle Unité pilote à dispositif partagé sur son site de Cluses. L’occasion pour les industriels de s’attaquer à des productions de courte série grâce à un dispositif limitant les risques d’investissement.

 

Les industriels de la vallée de l’Arve ont désormais leur Unité pilote à dispositif partagé (UPDP) dédiée à la fabrication additive. Installée sur le site de Cluses du Cetim, l’UPDP vient en réponse à un besoin spécifique de ce bassin industriel chargé d’histoire. Reconnus pour leur excellence dans la production de centaines de milliers de pièces avec des équipements pointus, les industriels de la vallée sont cependant à l’affût de procédés pouvant leur permettre des réalisations de courtes séries.

 

Valider une industrialisation

Un challenge que peut relever la technologie de fabrication additive notamment en raison de sa capacité à réaliser de très courtes séries à des coûts avantageux selon le procédé utilisé. Et ce, sans mobiliser nécessairement la ressource de régleurs, main d’œuvre qualifiée et précieuse pour le réglage des machines de décolletage.

Établi sur le modèle de la plateforme MI3D à Saint-Étienne, l’UPDP clusienne déploie la technologie d’impression 3D métal par projection de liant (Metal Binder Jetting - MBJ) afin de développer des produits des secteurs de l’horlogerie, du médical, de l’automobile, de l’aéronautique, etc.

C'est l’occasion pour les industriels réunis au sein de ce programme de 18 mois et qui le souhaitent de se positionner sur l’intérêt d’investir dans cette technologie en minimisant les risques. Le programme déploie en effet des accompagnements à la réalisation ou à la reconception de pièces, à la formation, à l’analyse des marchés potentiels… Chaque entreprise peut ainsi, grâce à la mise à disposition d’un certain « nombre d’heures machine », s’acculturer ou valider une preuve de concept et monter en compétence. Le programme mis en place à Cluses prévoit également, comme sur les autres UPDP du Cetim sur tout le territoire, l’appui d’experts pour les réalisations de projets R&D.

 

Développer la R&D

Le Centre profite ainsi de l’installation de l’UPDP pour construire un vaste programme de R&D collectif avec en particulier des travaux sur la qualification du Titane. Un défi technologique ayant pour objet de démontrer la capacité de ce procédé à produire des pièces qualifiées pour les implants médicaux. Inox 316L puis Ti-6Al-4V sont au menu des études sur les 18 prochains mois.

Avec ces compétences associées à celles de Saint-Étienne, c’est une large plateforme MBJ qui se crée offrant plusieurs matériaux et accessible en proximité à chaque client. (lire le témoignage de la société Charles Péry)

 

Maillage territorial

Au-delà de cette synergie opérée, il s’agit de la 9 e UPDP dédiée à la fabrication additive installée sur le territoire national par le Cetim. Aujourd’hui, différents programmes sont effectifs à Saint-Étienne, Cluses et Bourges, au Cetim Centre-Val de Loire (Supchad).

Un dispositif complété par la plateforme de R&D Additive Factory Hub (AFH) porté par le Cetim à Saclay et mobilisant une vingtaine de partenaires (académiques et industriels).

À découvrir, l'ensemble des prestations sur ce sujet, ainsi que les formations dédiées au travers des rubriques Prestations et Formations.

(07/02/2019)

Voir tous les articles

Nos prestations : Ingéniérie, expertise, expérimentation. Innovation : Votre projet innovation cofinancé par le Cetim